Programme


SAMEDI 20 JANVIER

  • 21 h : « ADAPTATION : 4 X 30 jours dans les milieux les + extrêmes de la planète » – Christian CLOT et Etienne KOECHLIN
Expédition de recherche sur la capacité humaine d’adaptation terrestre. Christian CLOT a débuté cet été 4 traversées successives dans les 4 milieux les plus contraignants de la planète:
IRAN : Désert du Dasht-e Lut : +80°C
CHILI : Détroit de Magellan : -40°C
BRESIL : Forêt d’Amazonie : +57°C
RUSSIE : Sibérie : -85°C
Son objectif : étudier les capacités d’adaptation de l’humain sur le plan cognitif, physiologique et psychologique. Pour cela il est accompagné par Etienne KOECHLIN, neurobiologiste, chercheur à l’ENS, qui le suit, avant et après chaque expédition, afin de l’étudier.
Ce projet est une première mondiale tant d’un point de vue scientifique (8 laboratoires utiliseront Christian comme objet d’étude) qu’exploratoire (personne n’a encore jamais été confronté successivement à ces 4 milieux).

DIMANCHE 21 JANVIER

  • 17h : « Les voix de la liberté » - Mélusine MALLENDER
28 000km à moto à travers 14 pays d’Asie, c’est l’expédition que vient de boucler Mélusine. 10 mois sur les routes, depuis l’Indonésie jusqu’à l’Iran, via le Myanmar, le Bangladesh, l’Inde, le Népal et le Pakistan. Son objectif : arpenter des pays à l’image dégradée, et y étudier la notion de liberté, en particulier celle des femmes. 
« Ce sont elles qui souffrent le plus du manque de liberté .
Mélusine MALLENDER est géographe et spécialiste des expéditions à moto en solitaire. Entre 2010 et 2014, elle réalise 3 grands périples sur plus de 70 000 Km en Asie Centrale (de Paris à Vladivostok), au Moyen-Orient et en Afrique de l’Est. Elle est ainsi l’une des rares femmes au monde à réaliser des expéditions d’envergure en solitaire et sur tous les terrains.

  • 21h : « Elbrus » – Thibaud DUCHOSAL, Lucas SWIEYKOWSKI et Laurent JAMET
Embarquez pour le Nord du Caucase et le légendaire Mont Elbrouz, plus haut sommet d'Europe (5642m). Les skieurs Thibaud DUCHOSAL et Lucas SWIEYKOWSKI voyagent régulièrement en Russie à la découverte de nouvelles pentes. Ils tentent l'ascension de cette montagne chargée d'histoire qui va leur réserver bien des surprises...
Elbrus, n'est pas un film de ski comme les autres, c'est un projet qui a mis deux ans à exister, mixe freeride, freerando, et alpinisme. Mieux, ce film est un documentaire : légendes autour du Mont Elbrouz, batailles de la Seconde Guerre Mondiale, histoire de la population locale…

LUNDI 22 JANVIER

  • 17h : « Taïmyr » - Jacques DUCOIN
Au Taïmyr, à l’extrême nord de la Sibérie, les Dolganes, un des derniers peuples éleveurs de rennes, sont à peine 250 à vivre dans un territoire grand comme la France. En avril ou mai, avant le dégel du fleuve Khatanga, trop dangereux à traverser pour les animaux, les Dolganes accompagnent leur troupeau pour l’été vers le nord où ils trouveront moins de moustiques et plus de nourriture. Ils sont les seuls à se déplacer avec des “baloks”, sorte de cabanes en armature de bois isolées avec des peaux de rennes, montées sur de grands traîneaux et tirées par des rennes. Des Rocheuses à l´Alaska, conquis par les beautés de l'Ouest sauvage, c'est dans le territoire du Yukon que Jacques choisira de séjourner par épisodes de plusieurs mois. À pied, à cheval, en canoë, en traîneau à chiens, en hydravion ou en stop, il s'imprègne de cette nature qui le fascine et rencontre celles et ceux qui vivent sur ces hautes terres.

  • 21h : « Les eaux blanches » - Stéphane PION, Mathieu COLDEBELLA, Guillaume FIEVEZ, Louis HETIER et Hugo CLOUZEAU
« Pourquoi on saute des chutes ? Pourquoi on descend des rivières?Pourquoi on fait du kayak ? Pourquoi ? Peut-être pour quitter son petit confort, le temps d'un voyage. Pour dormir entassé sous une bâche. Se laver dans l'eau gelée. Vivre ensemble dehors pendant 3 semaines. Contempler des couchers de soleil qui n'en finissent pas. Passer ses journées sur la rivière et pagayer, pagayer… ».
« Les eaux Blanches » est une plongée dans l'univers du kayak de haute rivière à travers les paysages volcaniques d'Islande. Un Voyage aux côtés de cinq kayakistes français, Stéphane PION, Mathieu COLDEBELLA, Guillaume FIEVEZ, Louis HETIER et Hugo CLOUZEAU, au rythme de l'eau.

MARDI 23 JANVIER

  • 17h : « La course de ma vie » - Vincent HULIN
Vincent HULIN est journaliste à France Bleu Poitou mais il est également coureur de l’extrême, ayant déjà participé aux plus grands trails du monde (la Diagonale des Fous, l’Ultra Trail du Mont Blanc, le Marathon des Sables et le Tor des Géants).
Vincent a décidé de se lancer un pari incroyable : traverser Les Pyrénées, de la méditerranée à l’atlantique, à l’occasion de la première édition de l’Ultra Trail la Transpyrénéa. Ce film vous fait vivre, de l’intérieur, les 15 jours de course. 866 km parcourus en courant jour et nuit dans la montagne. Un pari sportif, une aventure humaine extraordinaire.



  • 21h : « Irréductibles Kalash » - François-Xavier PELLETIER et Catherine LACROIX
Isolés sur les contreforts de l'Himalaya pakistanais vivent les Kalash. Avec comme seule éthique l'honneur et la vérité, ils sont des experts dans l'interprétation de la nature. C'est la troisième fois que le réalisateur François-Xavier PELLETIER  leur rend visite. Mais cette fois-ci, les conditions sont périlleuses : la région est devenue la base des Talibans, chassés et traqués en Afghanistan. Leur présence provoque une perte des pâturages nourriciers ainsi qu'une déforestation catastrophique. Plus un arbre pour retenir les éboulements, freiner l'érosion, absorber les pluies de plus en plus diluviennes... À son arrivée, François-Xavier voit se réunir les habitants des trois vallées Kalash afin de célébrer l'immuable régénération végétale : une rencontre intimiste et émouvante pour comprendre et aimer un peuple unique.

MERCREDI 24 JANVIER

  • 17h : « Les semeuses de joie » - Caroline RIEGEL
Il y a une dizaine d'années, Caroline RIEGEL, ingénieure en construction hydraulique, faisait la connaissance de onze nonnes bouddhistes. Leur repaire est un minuscule couvent du Zanskar, une vallée himalayenne perchée à plus de 3700 mètres. Certaines d'entre elles n'ont jamais quitté leurs montagnes. La réalisatrice leur promis un voyage de découverte, un pèlerinage initiatique à travers leur pays qu'elles ne connaissent pas : l'Inde. Le film raconte ce périple, de la grande barrière himalayenne aux îles Andaman.
Avec beaucoup d'humilité, Caroline filme les visages rieurs et parcheminés de ses amies, sans se mettre en avant — alors que l'on devine que le périple de quatre mois dans lequel elle se lance relève plus que du simple défi. « Guide, organisatrice, traductrice, cameraman, infirmière », ainsi se définit-elle... Sa présence, on la devine sans cesse dans le regard et les interpellations complices des nonnes qui s'adressent à cette amie qui les filme.           
Prix du public au festival d’Autran et le prix Ushuaia à Val d’Isère.

  • 21h : « L’île aux glaciers de marbre » - Expédition CENTRE TERRE
Perdue aux confins de l’archipel de Patagonie chilienne, il est une île posée en sentinelle face aux tempêtes perpétuelles du Pacifique. Une île inhabitée comme les deux mille autres de l’archipel ? Pas tout à fait. Car, comme sur sa grande sœur Madre de Dios, on y trouve du calcaire. Et qui dit calcaire, dit possibilité de grottes, de gouffre et de rivières souterraines. Mieux encore, les massifs calcaires sont sculptés par les 10 mètres de précipitations annuelles, créant des phénomènes de corrosion uniques au monde qui évoquent des glaciers… de marbre.
Pour les spéléologues et les scientifiques de Centre Terre, ces paysages exceptionnels sont dignes de figurer au patrimoine mondial de l’humanité. Lors de leur huitième expédition, les enjeux sont de taille, à commencer par la fabrication d’une cabane de 40 m2 qui sera le centre névralgique d'un camp de base où vont vivre en permanence 20 équipiers durant deux mois. Bravant les tempêtes, ils explorent l’île, en canots pneumatiques et à pied, descendent au fond de gouffres balayés par les crues, plongent les résurgences, découvrent des sites archéologiques. Les difficultés et les risques sont permanents. Mais les découvertes sont à l'unisson dans ces paysages somptueux et austères. Une grande aventure scientifique et humaine, racontée de l'intérieur par un des membres de l'expédition : Luc-Henri FAGE.

JEUDI 25 JANVIER

  • 17h : « Les Œuvres de Pamir » - Morgan MONCHAUD, Siphay VERA et Brian MATHE
Dans les montagnes du Pamir, en Asie centrale, trois amis mettent à l’épreuve un concept original de vélo en bambou fabriqué par de jeunes artisans-ingénieurs français. Entre 2 ascensions de sommets sauvages à près de 6000m, il s’agit surtout de rencontrer ceux qui œuvrent en cohérence avec leur environnement. Sur leur route, des hommes et des femmes ont décidé de relever un autre type de défi : réinventer un savoir-faire local et regagner en autonomie, en liberté. Depuis chez soi, jusque dans les montagnes du Tadjikistan, leur aventure invite à se questionner sur le sens et la portée de nos actions.
Grand Prix de l’Environnement du Festival International du Film d’Aventure de La Rochelle, novembre 2016.
Grand Prix du Jury au Festival Pyrénicimes de Pibrac, novembre 2016.
Prix Expéditions Extraordinaires au Festival Objectif Aventure, Paris, janvier 2017.

  • 21h : REMISE DU PRIX DU LIVRE « Dans les pas du fils » - Renaud et Tom FRANCOIS
Le prix du livre est attribué selon des critères prenant en compte le style, le plaisir du lecteur, l’aventure et le coup de cœur.
Entre Renaud et son fils Tom, c’est l’incompréhension. À 17 ans, l’adolescent semble glisser sur une mauvaise pente : échec scolaire, violence, drogue… Une crise que traversent de nombreux parents. Convaincu que son fils doit rompre avec son environnement toxique, Renaud lui propose une aventure extraordinaire : la traversée à cheval et à deux des steppes d’Asie centrale, aux confins du Kirghizstan. Pendant trois mois, le père et le fils vont franchir des montagnes, traverser des déserts, rencontrer des personnages insolites, reproduire les gestes simples des nomades…


  • 21h30 : « Au-delà de la lumière, le défi Baïkal » - Olivier WEBER
Une aventure humaine en Sibérie en plein hiver, autour de l'expédition Le Défi Baïkal, et un feel good movie sur l'optimisme et la résilience.
Au départ c’est une histoire entre amis. Des amoureux de la montagne, des fous de sommets… et des malvoyants. L’idée est de partager des horizons nouveaux, d’amener des aveugles et malvoyants au lac Baïkal puis dans les montagnes de Sibérie, en conditions hivernales. Non pas tant un incroyable défi qu’une envie de voir autrement. Ce ne sont pas les voyants qui accompagnent les autres mais le contraire : les aveugles et malvoyants font découvrir un autre monde, au-delà du noir, au-delà de la lumière, dans une formidable expérience de résilience. Un message d’espoir et d’optimisme valable pour tous, bien loin du handicap.
Le docteur Pierre MULLER, médecin urgentiste et guide de haute montagne, chef d'expédition de ce grand Défi, n’est autre que le fils de Gérard, devenu aveugle. Refusant la sédentarisation, Gérard est connu pour ses nombreux exploits sportifs. Il sera, au cours de cette aventure, en binôme avec Jean NERV,  un homme au parcours incroyable, ancien champion du monde de snowboard et champion de motocross, atteint d’un lymphome intraoculaire.